Circuler à Montgeron : problème !

Circuler à Montgeron : problème !

Les trottoirs de Montgeron sont difficiles à pratiquer en général , ce qui amène trop souvent les piétons à emprunter la chaussée. Les rues, elles, sont en général étroites, ce qui amène les automobilistes à se garer sur les trottoirs. Nous pouvons envisager un mélange subtil des comportements avec l’idée de créer des zones de rencontre, ou zone 20, où les trottoirs auraient disparu, où les véhicules respecteraient les piétons qui seraient prioritaires de toute façon. Les cyclistes auraient naturellement leur place dans ces rues apaisées qui existent un peu partout en France mais sont trop méconnues.

La configuration de Montgeron étant ce qu’elle est, toutes les rues ne sont pas aptes à être mises en zone 20 ; il faudra les répertorier et discuter de ce changement avec les Montgeronnais. C’est un vaste projet concernant le bien-être des habitants, et cela rendra la vie quotidienne plus agréable.

Pour le moment, nous subissons les travaux en cours avenue de la République. Les trottoirs seront élargis, la chaussée sera rétrécie. La vitesse sera réduite à 30 km/h. Le projet a été estimé au départ à 5M€ ; le budget annoncé sur de grands panneaux d’affichage par la Ville indique maintenant 7,5M€. La hausse se poursuivra vraisemblablement et inexorablement jusqu’à la facture finale. En outre une étude générale des circulations sur l’ensemble de la ville n’a pas été attendue pour commencer les travaux, ce qui provoquera inévitablement des travaux et des coûts supplémentaires.

La chaussée sera rétrécie à 6m. Un bus a une largeur de 2,55m et il est équipé de 2 rétroviseurs généralement de 20cm de chaque côté, ce qui porte à 2,95m la largeur totale. Lorsque deux bus se croiseront ils occuperont une largeur de 2,95 x 2 = 5,90m. Il restera 10 cm d’espace libre sur la chaussée !!!  La Mairie assure que la circulation des bus est possible.   En théorie sans doute mais seule la pratique tranchera et là beaucoup d’usagers ont des doutes sérieux. “Dimensions voirie, largeur 3m = bus, circulation impossible  sauf navette.”

Montgeron deviendra-t-elle une ville apte à figurer dans les documentaires titrés « Les routes de l’impossible » ?

Quant aux camions qui dépasseraient 2,55m sans rétroviseur, ils ne pourront simplement pas traverser Montgeron.  Bon courage aux chauffeurs ! Et aux Montgeronnais !

Récemment,  la Mairie a instauré le système 1 bus – 1 train, ce qui est louable, mais les Montgeronnais pourront-ils encore en profiter si les embouteillages augmentent à cause de la chaussée trop étroite et retardent de ce fait les bus ?  L’avenue de Sénart sera-t-elle engorgée en plus d’être très dangereuse ; les habitants en ont malheureusement eu la preuve en 2017.

La rue Aristide Briand connait déjà un afflux de véhicules qui évitent les travaux sur l’avenue de la République. Qu’en sera-t-il par la suite ? Il faut noter aussi que cette rue est en zone 30 soi-disant, mais de nombreux véhicules ne respectent pas cette limitation, loin de là !  La Mairie a suggéré qu’une piste cyclable soit créée à contre-sens dans cette rue, ce qui est irréaliste car elle est trop étroite. Cela aboutirait à des accidents graves.

La vision globale pour la ville fait cruellement défaut à la majorité, qui procède à des travaux de décoration en négligeant le bien-être quotidien : un trou béant sur un trottoir de la rue du Clos Galant depuis plusieurs mois, une inondation systématique lors de fortes pluies à l’angle des rues Aristide Briand et Povoa de Varzim, sans parler d’un trottoir complétement défoncé dans cette dernière rue, et l’état pitoyable de nombreuses petites rues perpendiculaires à la Pelouse .

L.D.