Le Moulin de Senlis en danger

Le Moulin de Senlis en danger

En avant-première, La Tribune libre censurée par la Maire dans le Montgeron-Mag d’avril. Pourquoi a t-elle refusé cette expression commune à 3 groupes d’opposition sur le devenir du Moulin de Senlis ?
Détail croustillant, dans le même magazine, la majorité municipale répond longuement à une tribune qu’elle n’a pas laissé paraître…

LE MOULIN DE SENLIS : LE PROJET IMMOBILIER DE TROP !

Pourquoi la Maire a-t-elle refusé la diffusion d’une tribune commune des 3 groupes de l’opposition dans le Montgeron Mag d’avril 2019 ? Certaines vérités ne sont-elles pas bonnes à dire ?

Aujourd’hui, le devenir du Moulin de Senlis est en jeu. Ce dernier, récemment inscrit aux monuments historiques, est un haut lieu de notre patrimoine commun. Afin de défendre au mieux les intérêts de Montgeron, nous avons pris la décision de dépasser les clivages politiques afin de vous alerter sur ce dossier brûlant.

En tant qu’élus responsables, nous avons soutenu le rachat du Moulin par la ville, tout en rappelant que la véritable question serait sa réhabilitation et sa destination finale.

Après de nombreuses promesses sur ce projet, la Maire fait un choix en contradiction totale avec ses annonces :

« Cela fait partie du patrimoine de la ville, nous ne voulons pas qu’il parte aux mains d’un promoteur, déclarait Sylvie Carillon dans un article du Parisien du 11 avril 2018. Nous devons désormais trouver un projet qui soit cohérent avec le lieu. » 

La concertation annoncée lors de la réunion publique du 12 mars se révèle une vaste farce.

Le Moulin de Senlis est vendu à un promoteur pour un projet immobilier de luxe, et le permis de construire a déjà été déposé !

La communauté d’agglomération CAVYVS -dont le Président est François Durovray- s’est complètement désengagée du projet : le devenir du patrimoine de sa ville ne l’intéresse-t-il plus ? Quant au projet de la Maire, il ignore les recommandations de l’enquête publique, à savoir diminuer le nombre de logements. Or il est irresponsable et absurde de :

  • Loger des personnes dans une zone inondable,
  • Densifier à grande vitesse le quartier (+26 nouveaux appartements) alors que deux autres projets immobiliers sont en cours rue du Gué et du Repos.,
  • Faire coexister dans le futur ensemble un lieu de culte, une résidence de luxe et des petites salles communales sans création des parkings nécessaires…

D’autres solutions sont possibles. Nous proposons de travailler en concertation sur un projet plus équilibré associant la rénovation des salles du rez-de-chaussée en salles d’exposition et de réunions , des activités économiques et associatives au 1er étage. Un portage public/privé est d’évidence nécessaire.

Nous demandons à la maire de rendre publiques d’urgence les pièces techniques du dossier notamment la promesse de vente au promoteur et son permis de construire.

Hélas, projet après projet, Montgeron dilapide son patrimoine. Dans quel but ? Renflouer ponctuellement les caisses de la Ville ? Pourquoi tant de ventes alors que ce patrimoine pouvait être valorisé autrement, utilement pour les Montgeronnais ?

Vous pouvez compter sur notre totale détermination au service de notre ville.

Patrice Cros, Stéphanie Mouton, Pierrette Provost, Christophe Joseph, Martine Boulay.